Le blog de Louis Lepioufle

News, Politics

Urgence au Pakistan

Urgence, c’est le mot qu’il faut utiliser pour qualifier le Pakistan d’aujourd’hui. Urgence politique, urgence social, urgence électoral. Trois termes qui régissent aujourd’hui un pays pourtant puissant par ses denrées géologiques, par sa faune et sa flore mais également, et surtout, de part ses relations diplomatiques avec les pays du Moyen-Orient et de l’Asie centrale.

Au moment même ou une unité nationale, non pas entre les partis politiques, mais entre la population est nécessaire, le Président Pervez Musharraf provoque un esprit de rébellion au sein de ses citoyens en attribuant la mort de Benazir Bhutto à sa propre faute. En réagissant ainsi, Musharraf omet le combat de cette figure de la démocratie orientale, omet la volonté d’une femme et d’un peuple et omet enfin qu’un retour à une véritable démocratie est plus que nécessaire au Pakistan aujourd’hui.

Afin de remédier à ces conflits et à cette crise interne qui menace tous les pays de la région de part leurs fragilités, il est nécessaire que la communauté internationale intervienne auprès du gouvernement actuel. Cette intervention ne doit pas faire l’objet de sanction provenant du Conseil de Sécurité des Nations-Unis, il ne s’agit pas non plus de brandir la menace d’une intervention armée ou économique. Il s’agit ici de favoriser la coopération avec les forces de police afghane à la frontière mutuelle aux deux pays, la communauté internationale doit également avoir pour objectif et pour ambition la stabilité interne au Pakistan. Pour réaliser ce dernier, il est impératif que les élections se déroulent aux échéances électorales prévues par le gouvernement actuel, ces élections doivent être libres, démocratique et pluraliste, enfin, la pression internationale doit favoriser la participation des différents partis, et surtout de l’opposition aux élections à venir.

Votez pour cet article sur

Comments

comments

1 comment

  1. ysengrimus - 2008/05/10 16 h 04 min

    Vlan. On ne parle déjà plus de Bhutto…
    http://ysengrimus.wordpress.com/2008/04/29/la-bhuttocratie-aux-oubliettes/
    Paul Laurendeau

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>