Le blog de Louis Lepioufle

News, Politics

Hollande et son aura international

Un Président est élu par les citoyens qui forment notre République mais il nous représente bien au-delà. Chez nos voisins, en Europe, et bien ailleurs. Son aura, ses connaissances et amitiés, en un mot son réseau à l’international est essentiel dans l’image d’un candidat à la présidentielle. On a souvent raillé celle de François Hollande. Son aura est pourtant bien international, bien au-delà du cercle social-démocrate.

En tant que Premier Secrétaire du Parti Socialiste durant de nombreuses années, François Hollande a pu tisser un réseau puissant au sein des partis sociaux-démocrates du monde entier. Les années ont passées, il convient donc de mettre un peu de fraicheur dans ces relations. Exemples à l’appui, voici pourquoi François Hollande sera un bon Président français sur la scène international.

Lors de son déplacement à Londres, François Hollande a rencontré le leader de l’opposition, Ed Miliband. Comme l’affirme le député travailliste et Ancien ministre des Affaires européennes du gouvernement Blair de 2002 à 2005 Denis McShane :

Pendant sa conférence au King’s College de Londres, François Hollande a su séduire les Anglais, en faisant notamment référence à Churchill et à la coopération militaire franco-britannique en Afghanistan et en Libye. Les grands différends sur l’Irak du temps de Tony Blair appartiennent désormais au passé. […] L’idée d’une Europe dominée par Berlin et soutenue par une France attentiste et s’inclinant devant chaque désir de l’Allemagne, n’est pas du tout du goût des Anglais. Une France indépendante, avec un président capable de mettre un terme au Merkozysme tout en gardant de bons rapports avec Berlin, serait vivement appréciée à Londres.

Sur le plan européen, bien au-delà de David Cameron et Angela Merkel qui se seraient alignés sur la volonté de Nicolas Sarkozy en refusant de rencontrer le potentiel futur Président de la République, François Hollande pousse la porte de l’Union Européenne en tant que telle. L’Union va bien plus loin que sa façade atlantique. Ainsi la Pologne, force vive et élément essentiel de la construction européenne est à l’honneur. En déplacement à Varsovie le 9 mars dernier, Hollande s’est ainsi entretenu avec le Président polonais, le conservateur Bronislaw Komorowski, et le chef de file de l’opposition polonaise, l’ancien Premier ministre Leszec Miller. Parmi les thèmes évoqués : l’avenir de l’Europe, notamment en matière de défense et d’énergie.


Le fil d'Ariane #4 par francoishollande

De l’autre côté de l’Atlantique, des bruits se font entendre, très clairement d’ailleurs, puisque comme l’affirme Le Point, l’Obama team est unanime : « Nous souhaitons la victoire de François Hollande. […] Avec François Hollande, on partage la même vision de la société ou de l’économie : tout le monde a le droit de profiter de la prospérité, pas seulement quelques-uns, et en temps de crise, tout le monde doit faire des efforts et contribuer à hauteur de ses moyens« .

Le changement aussi est attendu parmi les dirigeants étrangers. François Hollande pourra d’ailleurs compter sur des soutiens de poids lors de son discours sur l’Europe qu’il tiendra le 17 mars prochain puisque seront présents Martin Schulz, Président du Parlement européen, Hannes Swoboda, Président du groupe S&D au Parlement européen, Sergei Stanishev, Président du Parti Socialiste Européen, Pier Luigi Bersani, Secrétaire du Partito Democratico italien, et Sigmar Gabriel, Président du SPD allemand.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>