Le blog de Louis Lepioufle

News, Politics

Le choix du rassemblement

Dans l’édition du 4 mai 2012 du journal Le Temps, vous pouvez découvrir une tribune de Nicole Castioni expliquant ses raisons de voter Hollande. Vous pouvez la retrouver en intégralité ci-dessous.

« Le choix du rassemblement », par Nicole Castioni

À droite, cette campagne est marquée par des mensonges, des approximations et des dérives idéologiques dangereuses pour l’esprit républicain et européen. Que Nicolas Sarkozy se laisse gagner par des idées extrémistes, c’est son affaire. En revanche, ce n’est ni la nôtre, ni celle de la France. Face aux invectives, il convient d’abord de rétablir une vision pour la France. Et nul autre que François Hollande est mieux placé pour l’incarner aujourd’hui. Tout d’abord en matière économique et fiscale, il ne s’agit pas, comme se complait à répéter la droite, d’augmenter les impôts.  Pour relancer l’économie, il faut une fiscalité juste qui permette aux petites et moyennes entreprises d’investir pour la production et l’emploi. François Hollande fut le premier à demander plus de croissance. Aujourd’hui, la grande majorité des économistes, des organismes internationaux et des femmes et hommes politiques lui donne raison. François Hollande l’a prouvé : comme l’ont souligné plus de quarante économistes, venus d’horizons différents, c’est lui qui a les meilleures solutions économiques pour la France. C’est lui qui fut le premier à comprendre et à dire que la meilleure réponse à la crise n’est pas la rigueur, mais la relance.

Beaucoup de Français de l’étranger sont des binationaux. François Hollande est attaché au principe de la binationalité et ne souhaite, en aucun cas, le remettre en cause – à l’inverse d’ailleurs de ce qu’ont laissé entendre le député UMP Claude Goasgen et Henri Guaino, fidèle de Nicolas Sarkozy. Toujours pour nos compatriotes de l’étranger, la fiscalité restera la même et ne sera pas différente ni « liée à la nationalité » comme l’a proposé Nicolas Sarkozy le 12 mars dernier. Les conventions fiscales avec la Suisse seront négociées, en privilégiant le dialogue et non la lutte et la discrimination comme ce fut le cas ces cinq dernière années.

Que la France présente une dette insoutenable, incombe aussi à Nicolas Sarkozy. Sous son mandat, elle a augmenté de 612 milliards d’euros. Et comment ne pas évoquer ici deux autres augmentations dont le candidat sortant porte la responsabilité : celles du chômage et de la précarité ? En France, comme partout en Europe, les solutions préconisées par François Hollande sont celles qui retiennent le plus s’attention, sont celles qui recueillent de plus en plus de soutiens. La sortie de la crise est possible ; à condition toutefois de ne pas appliquer les recettes qui ont échoué, à savoir celles que Nicolas Sarkozy a privilégiées durant cinq ans et continue de prodiguer.

Endiguer la crise dans laquelle se trouve le pays ; donner confiance à la jeunesse ; relancer la croissance pour l’investissement ; rembourser la dette et réduire le déficit public ; favoriser les petites et moyennes entreprises, avoir une politique étrangère et européenne à la hauteur des ambitions de la France : ce sont là les choix de François Hollande. Ce sont les choix des Français qu’il veut rassembler bien au-delà du Parti Socialiste et de la gauche. C’est le choix du changement, et le changement c’est maintenant !

Nicole Castioni est candidate du Parti Socialiste aux élections législatives des français à l’étranger (Suisse et Liechtenstein) des 3 et 17 juin 2012.

Comments

comments

1 comment

  1. Paul de l'étranger - 2012/05/06 0 h 44 min

    Le rassemblement, monsieur Sarkozy l’a déjà réussi… mais contre lui-même ! Par exemple, aucun des 8 candidats éliminés au premier tour de la présidentielle n’a appelé à voter pour monsieur Sarkozy. 5 des candidats éliminés ont dit qu’ils allaient voter pour Hollande (Mélenchon, Bayrou, Joly, Poutou, Cheminade) , 3 ont dit qu’ils allaient s’abstenir ou voter blanc (Arthaud, Le Pen et Dupond Aignant). Aucun ne souhaite voir monsieur Sarkozy réélu, les 8 candidats éliminés souhaitent le changement .

    Le changement de style et de politique, le rassemblement des Français et des différents rouages de la société, sans qu’aucun des Francais ou des rouages de la société ne soit pris comme bouc émissaire à un moment ou à un autre, c’est une nécessité indiscutable après 5 ans de clivages, de passages en force, d’accusations et de mépris des corps intermédiaires. Mais il me semble que le plus urgent pour le nouveau président (quel qu’il soit), c’est une moralisation de la vie politique, et un comportement exemplaire et digne au plus haut sommet de l’Etat. Même déformée et raillée par la droite, l’ambition de Hollande là dessus est essentielle, on peut réécouter ca en musique tranquille : http://www.youtube.com/watch?v=XEbB7kB4iCA et tant pis si ca fait ricaner à droite, c’est l’essentiel, le retour à l’apaisement, à la dignité à la morale et à la décence.

    /Paul

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>