Le blog de Louis Lepioufle

Politics

Et si les homos donnaient du sang ?

Don du sangInstaurée en 2004 à l’initiative de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la Journée Mondiale des Donneurs de Sang (JMDS) se déroule tous les 14 juin, date de la naissance de Karl Landsteiner, médecin autrichien qui a découvert le système ABO des groupes sanguins. Pour cette découverte capitale, il recevra en 1930 le prix Nobel de médecine.

On le répète régulièrement : il manque de dons du sang en France. Début 2009, la Ministre de la santé de l’époque, Roselyne Bachelot, avait allongé l’âge limite de don de 65 à 70 ans. Un progrès certes, mais qui s’était accompagné du maintien de l’exclusion du don des hommes homosexuels. Son successeur, Xavier Bertrand, s’était déclaré régulièrement favorable, mais les paroles n’ont pas été suivies des actes.

Deux critères restent éliminatoires pour faire face à un don du sang en France :

  • Avoir des pratiques à risque
  • Être homosexuel

Interdire à vie le don du sang aux gays au seul motif de leur identité revient à assimiler l’homosexualité à une conduite à risques. Cette interdiction est discriminatoire comme l’ont déjà reconnu le Comité national d’éthique en juin 2002 et la Halde en février 2006. Jean-Luc Romero, président d’Elus Locaux Contre le Sida (ELCS), affirme que cette mesure « est totalement disproportionnée au regard de la sécurité transfusionnelle dont personne ne conteste l’importance et qui est assurée par les méthodes modernes de collecte et de conservation du sang. Au moment où le sang manque cruellement dans les établissements de soins français, que si une mesure est bien dangereuse pour la santé publique, c’est bien d’empêcher une partie de la population de donner son sang.« 

Dans une interview à Newsring, Jean-Luc Romero va plus loin et affirme :

« Espagne ou en Italie, quand vous faites partie d’une population à risque, la première fois on fait un test. Vous revenez dans quatre mois, par exemple, si c’est bon vous pouvez donner. On résout ainsi le problème de la fenêtre sans discriminer toute une population. C’est ce qu’on fait pour les populations à risque important, comme les gens qui arrivent d’Afrique du Sud.

Bien sûr, il ne s’agit pas de faire comme l’Angleterre : vous êtes acceptés si vous vous êtes abstenus pendant un an… Franchement, est-ce qu’on se permettrait de demander ça à des hétéros ?

S’il y a tant de résistance en France, c’est parce que l’EFS est traumatisé par l’affaire du sang contaminé. L’établissement réunit beaucoup d’associations de donneurs, il est très puissant, a impressionné tous les ministères. Ils ont une trouille absolue et sont dans le principe de précaution totale.

Pendant ce temps, beaucoup de jeunes gays qui n’ont jamais eu de relations sexuelles sont pourtant interdits de don, ils ne comprennent pas. Se voir signifier qu’être gay est un comportement à risque est vécu très violemment.« 

François Hollande l’avait promis, c’est Marisol Touraine qui l’affirme aujourd’hui, « le critère ne peut pas être la nature des relations sexuelles ou l’inclination sexuelle. [...] Le seul critère, c’est celui du risque et de ce point de vue-là, nous allons avancer pour faire en sorte que les hommes, qui ont des relations sexuelles avec d’autres hommes, soient en mesure de donner, puisque ce n’est pas, en soi, un facteur de risque.« 

En attendant cette évolution du droit dans « les mois qui viennent« , vous pouvez donner votre sang.

Billet inspiré d’Arnaud Mouillard.

Comments

comments

1 comment

  1. des fraises et de la tendresse - 2012/06/14 16 h 22 min

    Ce que dit Roméro est frappé au coin du bon sens. Hélas j’attends de voir avant de croire à une quelconque avancée.

    Ce n’est pas tant la discrimination qui me gêne que la pénurie, 25 000 donneurs potentiels (ai-je lu), qu’on impose ainsi aux malades. Quoique. Ces 25 000 donneurs gays passeront-ils le cap de la râlerie au cap de l’aiguille et du don ? Mystère et boule de gomme…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>